23/01/2009

Descendant en droite ligne des ancêtres d'Icare



VOYAGE A LA LISIERE DE L'UTOPIE
extrait du livre

 

Chapitre 4
Descendant en droite ligne des ancêtres d'Icare

 

On n'imagine pas ce que représente ce projet : pendant des années, Stéphane se démène comme un damné pour réunir les fonds, les pièces, les plans, les gens. Et pourtant, c'est lui qui le dit : « voler avec un ballon à pédales, ça ne sert strictement à rien ». Absolument. Et c'est cela, précisément, qui rend le projet tout à fait palpitant. A l'ère pétroléozoïque de la rentabilité absolue, n'est-ce pas miraculeux de tenter encore un exploit « qui ne sert strictement à rien » - sinon à REVER ?

Il paraît que l'Homme rêve dans son sommeil dès sa naissance. C'est un besoin vital au bon fonctionnement de sa mécanique, une nécessité physique et psychologique, semble-t-il. Chez certains spécimens, comme Stéphane, cette fonction vitale perdure aussi le jour. Peut-être c'est là qu'il puise son étonnante vitalité. Il ne marche pas, il court - en permanence. Certes, il est parfois « dans l'espace », comme il dit pour s'excuser d'avoir loupé le dernier wagon de la conversation, mais quand il s'agit du ballon, rien ne peut détourner son attention. Il en parle comme on parle d'une femme fatale qui vous charme et vous ensorcelle au point que vous finissez par respirer uniquement pour elle. Ce n'est pas simple pour lui et c'est difficile aussi pour ses proches. C'est le revers de la médaille. Un apprentissage. L'idéal serait de trouver l'équilibre parfait, suffisamment près du rêve pour en puiser l'énergie, et suffisamment loin de l'obsession pour éviter l'isolement.

Et pour changer de sujet, sait-on depuis combien de temps l'Homme rêve de voler ? Le projet de Stéphane, c'est celui d'Icare, Léonard de Vinci et Jules Verne réunis. Sait-on si l'Homme rêvait déjà de voler avant la chute d'Icare ? Sait-on de quoi rêvait Lucie et les premiers Homos Erectus qui vivaient le long du lac Elementaita au Kenya ? Sait-on pourquoi ces hommes-là eurent en premier l'idée de se tenir debout ? Peut-être pour imiter les flamants roses qui trempent leurs fines pattes tout partout sur les bords du lac ? Une fois debout dans ce berceau de l'Humanité, peut-être ces hommes ont -ils eu l'envie de s'envoler, qui sait ?

Ne sommes-nous pas chacun, chacune, les descendants en droite ligne des ancêtres d'Icare ?


© laurence latour

 

21:41 Écrit par Laurence Latour | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Cela promet des lectures envoutantes ! Vas-y fonce Laurence, tu tiens la bonne plume :)
A+ Ben

Écrit par : LENNE | 23/01/2009

On veut en lire encore et encore ! Comme l'envie que ça ne s'arrête jamais... Continue de nous conter Laurence, avec tant de poésie, l'histoire de ce fabuleux "lutin des airs"...
A très vite,
Delphine

Écrit par : delphine | 01/02/2009

°°° merci ! Merci pour vos encouragements:
après 2 ans et 8 mois,
l'accouchement est imminent !
alleluia

bise à tous
lol




























Écrit par : lol | 01/02/2009

Les commentaires sont fermés.