27/08/2008

L'aérostier ne se dégonfle pas....

L'aérostier ne se dégonfle pas

 


Avant de survoler la Manche, l'aérostier s'entraîne sur l'eau

Quatre mois après sa tentative avortée, le 10 juin dernier sur la plage de Dungeness, dans le Kent, le Normand Stéphane Rousson se prépare à un nouvel essai de traversée de la Manche en ballon dirigeable à pédales.
La date de cette nouvelle tentative, fin septembre ou début octobre, sera précisée au dernier moment, en fonction de la météo et des vents dominants. Cette fois, le point de départ devrait être Hythe, où l'aérostier a trouvé, dit-il, des conditions idéales d'hébergement et de préparation logistique.
Le moment venu, quand les circonstances les plus favorables seront réunies, Stéphane Rousson s'élancera pour une épopée de quarante-cinq kilomètres jusqu'à la plage de Wissant, près du Cap Blanc-Nez (Pas-de-Calais), au terme de quatre à cinq heures de pédalage.
L'effort devant être fourni, sera intense : « Mlle Louise », son ballon dirigeable gonflé de 160 m³ d'hélium, long de 16 m pour 5 m de diamètre, exige constance et régularité.
C'est pourquoi, en attendant de rentrer à Rouen où il compte procéder à des essais dans un hangar de l'aéroport de Boos, l'aérostier s'entraîne en Méditerranée sur un vélo monté sur des flotteurs. Un autre véhicule à propulsion musculaire qui lui permet d'adresser une forme de clin d'œil à son projet.

Source: http://www.paris-normandie.fr/index.php/cms/13/article/37561/#

18:39 Écrit par Laurence Latour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.