08/02/2008

Comment ça marche un vélo volant ?

 

Rdrop_PhotoFrancisDemange

photo Francis Demange (Gamma)

 

Comment ça marche un vélo volant ? 

 

Le ballon est rempli d'hélium, c'est ça qui porte tout le poids mais il reste légèrement plus lourd que l’air, il faut pédaler pour décoller. Le pédalier est relié à deux hélices de 3 mètres d'envergure. Pour décoller, Stéphane place les hélices comme un hélico et ensuite, il les bascule pour se propulser. Il dirige le ballon en changeant l'angle d’inclinaison des hélices.

A l’intérieur, tout le monde peut piloter le ballon mais dehors les choses se corsent: si le vent souffle à plus de 10km/h, il risque d’emporter le dirigeable. Il faut aussi esquiver les colonnes d’air chaud qui se créent par phénomène de convection, sans quoi le ballon est embarqué comme un planeur. Sur la Manche, la  pétole (argot marin pour désigner un jour sans vent) survient seulement deux ou trois fois par an.  C’est donc en juin que Stéphane s’élancera mais le jour et l’heure dépendront d’Eole. Quel pied de nez à la ponctualité dans ce monde où même les bébés naissent de plus en plus à l’heure prévue !

Ce vélo volant qui emprunte la piste cyclable du ciel annonce- t-il l’avènement de l’ère vélocypédique ?


On peut rêver... la preuve.

20:25 Écrit par Laurence Latour | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

j'adore les ballon.

Écrit par : abdourahamane ali | 23/04/2014

Les commentaires sont fermés.