14/09/2007

Préambule

 

Rdrop_StMandrier_PhotoFrancisDemangeGamma

Photo Francis Demange

 


"Voyage à la lisière de l'Utopie" c'est l'histoire d'un homme qui franchit chaque jour les frontières de l'imaginaire, c’est la vie et les envies d'un type épatant qui pilote une foule d'engins qui flottent sur mer, roulent par terre et volent en l'air autrement qu'à l'ordinaire.

 

Commençons par le commencement: il y a un an, un ami posta un message sur le forum de Julos Beaucarne à propos d'un niçois plein d'audace qui projetait de traverser la Manche avec un zeppelin à pédales. J'ai posté mes impressions sur ce forum et le lendemain je recevais un courriel du fou volant en personne qui me remerciait de parler ainsi de son projet. On venait justement de me proposer une page dans une revue cycliste, j'avais envie de propager son projet peu banal de ballon et de pédales. On s'est longuement parlé au téléphone, on a parlé de pétole*, d'hélices et d'hélium, de l’insoutenable légèreté de l’air et de ses rêves qui prenaient forme.

On évoqua aussi Luc Geiser, l'inventeur du premier engin du genre, et son père, Jean-Marc Geiser qui conserva le zeppie à la mort de son fils. Au cours de ses recherches, Stéphane appris l'existence du zeppie, il contacta Jean-Marc Geiser et c'est ainsi qu'il entreprit la réparation et l'amélioration du ballon. Il se démena comme un damné pour réunir les fonds, les pièces, les plans, les gens jusqu'à ce que le zeppie rebaptisé zeppy soit fin prêt. Le père de Luc mourut quelques jours trop tôt pour partager l'émerveillement de Stéphane le jour où le zeppy pris son premier envol.

J'ai sorti mon papier, Stéphane l'a lu et m'a proposé d'écrire un livre sur lui et le zeppy. J'ai collaboré plusieurs années avec des ingénieurs en énergies renouvelables,   cette douce traversée de la Manche pour moi c'est un gentil coup de pied au cul des Homos Energivorus que nous sommes.

Aujourd'hui j'entame l'écriture de ce livre et ce blog est mon labo, j'y déposerai tout ce qui jaillira sous mon clavier au fil des découvertes que je ferai en m'immergeant dans l'univers de Stéphane.

Et pour terminer, le titre que j'ai choisi c'est un clin d'oeil au "Voyage à la lisière de l'infini" de Julos qui m'a jeté dans l'écriture et sur les chemins escarpés de l'Utopie qui nous pousse un jour à faire ce pourquoi on est né - envers et contre tout, dans l'Obstinance la plus totale... comme Stéphane.


Bienvenue à bord de ce vol à destination d'Utopie.


Laurence Latour

* argot marin pour désigner un jour sans vent

 



LucGeiser_MondeNeufJulos

 Premiers essais de Luc Geiser, Paris
Tiré de Monde Neuf de Julos Beaucarne

11:43 Écrit par Laurence Latour | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ma journée avait mal commençé... Voici qui me met de bonne humeur. C'est beau , merci :-)

Écrit par : Julie | 24/09/2007

mais ce blog, je l'ai eu en blog de la semaine il y a quelques temps! puis on s'est perdus de vue sans doute à moins que c'en soit un autre, il faudrait que je remonte ans mes coms mais il y en a tant!
bonne continuation en tous cas, bravo, j'adore ce genre de chose inutile et pourtant...

Écrit par : mimi | 03/10/2007

Les commentaires sont fermés.